La domotique pour une maison intelligente et communicante

Depuis quelques années, la recherche du confort et la culture de la sécurité ont conduit les chercheurs à l'invention des objets connectés et de la domotique. Cette technologie ayant pour but de créer un habitat intelligent et communiquant.

La domotique pour une maison intelligente et communicante

La conception d'une maison intelligente

Après l'apparition d'internet en 1991, le web 3.0 ou « internet de objets fait son entrée triomphale en 2008. C'est cette dernière qui donne l'idée de la domotique, qui rassemble en un seul concept toutes les techniques de télécommunications et d'informations dont on peut se servir dans une maison.

Ce système est conçu pour faciliter la réalisation de nombreuses tâches à la maison mais également pour améliorer la gestion de l'énergie du foyer, et tout ça grâce à l'automatisation. Pour que cela fonctionne, il est nécessaire de rassembler dans la maison des objets dits « connectés », capables de recevoir un signal et d'exécuter les ordres d'un système central.

Le système domotique central est justement l'élément le plus important de la maison domotique. C'est l'élément essentiel pour aboutir à une maison intelligente. Il peut être un ordinateur ou, dans les cas les plus sophistiqués, un automate. Le système enregistre toutes les informations concernant la demeure et ses habitants. Toutes les données sont ainsi centralisées et permettent la réalisation de nombreuses programmations afin d'automatiser certaines tâches.

Une maison communicante

Comme mentionné ci-dessus, la mise en place d'un système principal est l'étape la plus importante dans la conception d'une habitation domotique. Mais ce système ne suffit pas à satisfaire toutes les exigences et besoins du concept.

Pour être pleinement fonctionnel, le système central doit communiquer ses ordres à d'autres appareils de la maison, qui seront en charge de l'exécution des différentes interventions télécommandées. Cette communication « inter-appareil » est gérée par trois acteurs important : la centrale domotique elle-même, les capteurs et les actionneurs.

Les capteurs sont en charge du recueil des différentes informations utile au système central. Ils sont placés à des endroits stratégiques, dans toute la maison. Un détecteur de mouvement peut par exemple être installé au dessus de la porte d'entrée, et déclenchera l'alarme, le chauffage, ou l'éclairage. Les actionneurs quant à eux enclenchent les divers appareils (chaudière, radiateur, arrosage automatique, volets roulants, etc.) sur ordre de l'ordinateur central.

Mais l'ordinateur central est également capable de communiquer avec ses occupants. Certaines technologies permettent aujourd'hui aux propriétaires de d'exprimer leurs exigences, en communiquant des ordres préenregistrés, comme l'allumage des lumières ou le verrouillage des portes, à un système de reconnaissance vocale.

Selon le cabinet d'étude Jupiter Research, la quantité d'objets connectés (incluant les capteurs et les déclencheurs) installés dans les foyers dans le monde ne fera qu'augmenter avec les années : le cabinet annonce un taux de croissance de 200% par rapport au nombre escompté en 2017. Cet engouement est du au besoin toujours plus croissant de sécurité, de confort et d'économie énergétique.